AtoyacPueblaDans le cadre de la réflexion sur les enjeux économiques, sociaux, environnementaux et symboliques de la trame bleue, lancée par la Commission Municipale de Développement Urbain et de l’Environnement de Puebla, une deuxième mission internationale a été organisée à la demande de la Mairie.

Au cours de la première mission en avril 2016 (voir publication) l’INTA avait identifié les facteurs de réussite du Plan Urbain de Puebla. Il s’agissait, pour cette deuxième mission, d'apporter des réponses urbaines et paysagères en termes de régénération et de développement des berges et des terrains limitrophes.

Cette mission s'inscrit dans l'Initiative INTA pour Villes et territoires en mutation et a eu lieu de 25 au 30 juin 2017 à Puebla, Mexique.

Le programme de régénération du fleuve Atoyac avait un triple objectif : faire de la régénération du fleuve et de ses environs la première étape vers une ville durable, responsable, plus saine et donc plus productive et en toute sécurité ; ensuite régénérer le fleuve pour redonner un sentiment de fierté à la ville ; enfin également favoriser la cohésion sociale de part et d'autres des rives du fleuve.

Le potentiel de développement de Puebla, située à 1.260 mètres d’altitude, et avec une population d'environ 1.6 millions d'habitants est étroitement lié à sa structure écologique, et notamment à l'eau, avec le fleuve Atoyac, “l'eau qui court” en langue Náhuatl. L'eau est un élément transversal sur le territoire qui rassemble la ville et les urbanisations voisines de l’aire métropolitaine.

L'étalement urbain et la concentration d’activités industrielles ont sévèrement touché le système aquatique. Il n'y pas eu d'action menées pour la conservation du fleuve ni  pour sa mise en valeur comme élément structurant du territoire. Les rejets détériorent gravement l’Atoyac : le fleuve est décrit comme réceptacle des déchets industriels et humains. Cette pollution n'est pas seulement un problème environnemental, mais aussi un problème économique et social.

Cette situation s'aggrave au fil du temps et est à l'origine d'une diversité de problèmes liés à la gestion de la ressource (notamment dans un contexte de sécheresse), l'accès de tous à l'eau, la qualité des eaux potables, la protection des sources, l'assainissement des eaux usées en milieu urbain, le recyclage, la dépollution industrielle, etc.… Face à cette situation, la Mairie de Puebla a pris la décision de renverser la situation, en initiant un processus de récupération urbaine dans le but de construire un territoire durable.Il est nécessaire de renverser la perspective et de voir le fleuve comme source de régénération de l'environnement.

Le besoin de changement se heurte à des préalables soulevés par l'industrie, le gouvernement et la municipalité mais aussi par les habitants de Puebla. Personne ne peut résoudre seul le problème, soit en raison d’un manque de ressources soit par manque d’autorité sur la question.

L’INTA a proposé une méthode fondée sur la coproduction de solutions urbaines issues d'un travail collaboratif. Les membres de la mission et nos partenaires de la Mairie de Puebla ont tracé conjointement les axes principaux de la stratégie, qui permettrait de concilier les intérêts : transformer ce problème écologique en une image partagée et en un problème économique commun à toutes les parties prenantes. La stratégie était donc orientée vers l'action :

  • Faire participer la population à travers un projet d'aménagement le long du fleuve (loisirs, parcs, restaurants / cafés, etc.)
  • Lancer une campagne de sensibilisation à la pollution de l’eau (universitaires, chercheurs, acteurs publics et gouvernement local, publication de données ouvertes)
  • Travailler avec tous les échelons de gouvernement (villes, métro, État, État fédéral) en fonction de leurs objectifs stratégiques, de leurs règles et de leurs lois (urbanisme, fiscalité, subventions, environnement, infrastructure, etc.)
  • Impliquer l'industrie et transformer le problème de l'environnement en un problème d’image et d'économie (le fleuve n'est pas un espace perdu, le fleuve comme atout)
  • Trouver des organismes publics et privés intéressés à soutenir le programme de dépollution et de régénération dans le cadre de leur stratégie de valorisation de leur capital investi. Opportunités de foncier pour les investisseurs potentiels, création de valeur ajoutée pour leurs actifs, etc.
  • Créer une valeur culturelle, qui inclut le fleuve dans le paysage de la ville (organiser un festival sur les berges, réintroduire des espaces publics, etc.)

 

Le but de la Mairie de Puebla, avec cette mission, était d’intégrer le fleuve, et la trame bleue en général, pour assurer une durabilité économique, sociale et environnementale. Cette trame bleue doit jouer un rôle écologique, en contribuant à la qualité du paysage naturel et environnemental (qualité de l'eau, l'air et le sol) et doit réconcilier la ville avec la nature. Elle joue aussi un rôle urbain avec l'articulation d'une part des quartiers de chaque côté du fleuve, d'autre part du fleuve comme espace public à partager, et contribue au renforcement des espaces publics c'est à dire le vert et le bleu.

La mission s'est déroulée sur 5 phases :

  • Phase 1 : visite technique, afin d'appréhender de manière directe toutes les dimensions du problème. Cette visite a servi d'occasion aux responsables techniques de faire une présentation complète des enjeux liés au fleuve
  • Phase 2 : réception du mandat de la mission. Présentation du sujet et des questions auxquelles la mission devra répondre.
  • Phase 3 : entretiens / auditions et atelier participatif, avec les principaux acteurs territoriaux et des représentants des organismes concernés pour le projet
  • Phase 4 : travail interne et rédaction de la synthèse et des conclusions
  • Phase 5 : présentation publique et discussion des conclusions avec les autorités et les acteurs territoriaux

 

La méthode de coproduction à la fois assure le transfert et l'appropriation des connaissances, et renforce la position des acteurs dans la négociation du projet territorial.

Organisé par :
 INTA Logo 500px log comision  logo puebla 
Avec le soutien de :
 SOM  logo panic  logo civicwise


Association Internationale de Développement Urbain

Une association internationale de membres qui partagent connaissances, expériences et savoir-faire pour un développement urbain intégré.  // EN SAVOIR PLUS