NAHRO 275px17-20 mars 2013, Washington DC, Étas-Unis

Une délégation de l’INTA représentée par, Rémy Feredj, Pedro Ortiz, Christine Lor et Michel Sudarskis est intervenue lors de la conférence législative annuelle de NAHRO.

http://www.nahro.org/legislativeconference

 

 

 

 

Quelques éléments de synthèse de la rencontre qui s'est penchée sur les priorités que NAHRO se donne pour l'année 2013 dans le domaine du logement public:

Le logement public a été créé par la loi américaine « Housing Act » de 1937 pour offrir aux familles à faible revenu et aux personnes âgées et handicapées des logements locatifs  décents.

Ces logements sont de toutes superficies et configurations y compris des maisons de ville individuelles et des appartements dans des tours. Dans tout le pays, près de 3.300 autorités de gestion du logement public (PHAs-Public Housing Authorities) sont propriétaires d’environ 1,2 millions de logements publics qu’elles exploitent. Cette ressource est un élément essentiel de la politique nationale américaine pour que les citoyens les plus vulnérables disposent d’un lieu sûr et accessible pour vivre. Les locataires sont tenus de verser un tiers de leurs revenus comme loyer et le gouvernement fédéral fournit un financement pour la gestion des logements afin d’aider les PHAs à couvrir complètement les coûts d'exploitation et de maintenance de leurs propriétés. Toutefois, le parc continu à vieillir, les financements fédéraux ont fortement diminués, ce qui crée une importante augmentation des besoins en capital qui ne sont pas satisfaits.

Les priorités de NAHRO pour le logement public

  • Financer entièrement les coûts d'exploitation annuels, les besoins de capital de logements sociaux et permettre aux autorités du logement public (Public Housing Authorities) d'être en mesure de faire des progrès significatifs pour aborder l’augmentation des besoins de non satisfaits;
  • Libérer la valeur des actifs immobiliers publics en fournissant aux autorités des logements publics une variété d'outils pour exploiter et investir dans la maintenance de leurs propriétés;
  • Accroître la flexibilité des PHA afin d’utiliser les ressources disponibles pour les besoins prioritaires, quelle que soit la source de financement;
  • Améliorer les outils conçus pour permettre aux PHA de gérer leur parc en tant que gestionnaires d'actifs réels, y compris la démolition et les règlements de mise à disposition dans les programmes de développement urbain;
  • Établir des comptes de réserve en capital protégés pour permettre aux PHA de planifier efficacement les besoins futurs;
  • Continuer à chercher des ressources dédiées à la revitalisation des logements publics en très mauvais état;
  • Autoriser à nouveau et élargir l’expérience de Moving to Work (MTW) de manière à protéger les accords existants tout en offrant aux nouvelles agences MTW la flexibilité et la capacité d'innover;
  • Promouvoir les incitations pour l’amélioration de l’éfficacité énergetique. 

 



exclamation mark

Logements publics en chiffres

> 60% des locataires de logements publics sont des personnes âgées et / ou handicapées et vivant d'un revenu fixe;
> Les familles qui vivent dans les logements publics ont un revenu d'environ 13.000 
$ / an;
> Plus de 40% des familles qui vivent dans les logements publics ont des enfants ;
> En moyenne, les résidents des logements publics payent plus de 300 $ par mois de loyer et de services publics ;
> La durée moyenne du séjour pour les personnes non âgées / ou personnes non handicapées est d'environ 4 ans.

 

Retour à la page précédente



Association Internationale de Développement Urbain

Une association internationale de membres qui partagent connaissances, expériences et savoir-faire pour un développement urbain intégré.  // EN SAVOIR PLUS