eamauMobilité urbaine en Afrique. Atelier.
Lomé, Togo, 15-16 Septembre

A l’occasion de l’inauguration à Lomé au Togo par la Coopération pour le développement et l’amélioration des transports urbains (Codatu) du Master Transport et Mobilité Durable dans les Villes Africaines, un atelier a associé les participants et étudiants sur la prospective de la mobilité en Afrique. Ce programme s’inscrit dans l’initiative INTA pour Habitat III.
Une délégation béninoise conduite par Séverin Nsia, directeur de l’aménagement et Joseph Tossavi était venue de Cotonou pour participer à l’exercice qui a réuni près de 50 participants.

Le premier constat est que la ville va plus vite que les plans d’aménagement, qu’il faut passer d’une ingénierie de travaux à une ingénierie urbaine plus globale et se dégager des financements liés qui retardent le développement des territoires. Le transport individuel – tous modes confondus - reste le mode de déplacement dominant, et le passage en masse dans des délais très courts à la voiture individuelle – perçue comme un bien social - conduit à la congestion des villes africaines.
Le transport collectif est peu accepté par les habitants sauf rupture comportementale de la part des usagers. Faire évoluer le transport collectif demande aussi des mesures d’accompagnement pour organiser le transport artisanal, mais aussi le partage de la chaussée entre circulation et commerce informel.
Le passage au transport collectif est entravé par des considérations économiques fortes : d’une part les politiques industrielles des constructeurs automobiles des pays développés ou non qui déversent sur l’Afrique leurs véhicules d’occasion à prix cassés ; d’autre part le laisser faire des collectivités locales vis à vis du transport artisanal comme par exemple les motos taxis qui concurrencent les taxis parce que ces métiers « illégaux » génèrent malgré tout des ressources.
Une meilleure articulation entre mobilité, transport et aménagement urbain permettrait de réduire la demande de déplacements, notamment dans les cœurs d’agglomération. Les technologies de la communication s’imposent aujourd’hui en Afrique ; il est certain qu’elles auront des effets sur les flux de déplacements, l’orientation et le stationnement des véhicules dans les zones urbaines denses.

 


Twitter Feed


Association Internationale de Développement Urbain

Une association internationale de membres qui partagent connaissances, expériences et savoir-faire pour un développement urbain intégré.  // EN SAVOIR PLUS