grandLyonLa porte sud-ouest du Grand Lyon: repositionnement de la polarité givordine
Givors, France. 20-26 Janvier 2013

À la demande de l'un de ses membres publics ou privés, l’INTA réunit plusieurs fois par an des praticiens internationaux appartenant à son réseau de membres et partenaires particulièrement compétents en matière de développement urbain, pour apporter leur point de vue sur une question posée.

 

La communauté urbaine de Lyon (Grand Lyon) et la Ville de Givors, ont fait appel à l’INTA pour enrichir, à partir d'expériences internationales, la réflexion menée sur le pôle métropolitain et particulièrement sur la polarité givordine et son territoire bassin de vie, c’est-à-dire sur le rôle et le positionnement stratégique des villes –et particulièrement Givors - qui se trouvent à l’extrémité sud de l’agglomération lyonnaise et au contact d’autres territoires limitrophes : Saint Etienne, Vienne …

L'objectif était de prendre la mesure de l'ensemble des potentialités du territoire ainsi que les contraintes et difficultés de sa mise en œuvre (risque inondation, sols pollués, adéquation coûts des opérations et revenus des ménages - renouvellement urbain abordable...).

Le panel INTA était composé d'une dizaine personnes venant d'horizons différents qui ont toutes une pratique et des compétences sur les enjeux de développement et de gouvernance. (Voir le profil des panélistes).

Les membres du panel ont tout d'abord eu une visite technique commentée du territoire puis ont enchainé sur 3 journées d'auditions des acteurs locaux pour recueillir le maximum d'information concernant le territoire, ses contraintes et ses enjeux: représentants élus et techniciens de la Ville de Givors, du Grand Lyon, mais aussi du Conseil Général, de la DDT, de l'Agence d'urbanisme; représentants du monde économique (CCI, entrepreuneurs...) et de la société civile.
A l'issue de ces journées d'auditions, le panel a travaillé en chambre pour analyser ses informations et proposer quelques préconisations sur le devenir de ce territoire.

La polarité givordine, la ville intermédiaire retrouvée dans le contexte métropolitain: CONFLUENCE 2.0

L'état des relations de la polarité givordine au territoire métropolitain.

Le panel a pris la mesure du positionnement stratégique de la polarité givordine dans la métropole lyonnaise, que ce soit pour le Grand Lyon ou dans le contexte du Pôle Métropolitain, où Givors et les territoires environnants sont une véritable rotule de l'articulation métropolitaine.

givors_vueobliqueVille esseulée. Givors a souffert de la désindustrialisation, et de ville centre, elle s’est retrouvée à la marge en devant assumer des fragmentations fortes sur ton territoire.

Ville retrouvée.  Le schéma de développement 2000-2010 de la municipalité, l’adhésion au SCOT puis au Grand Lyon a fait de Givors un territoire d’avenir.

Ville pénalisée. Ce qui faisait sa force est devenu risque : une identité prégnante, autoroute, rivière, fleuve, l'accroche au système métropolitain ne produisant pas rapidement de la qualité de vie.

De grands défis restent et s’affirment (population modeste, fractures urbaines dues à de grandes infrastructures régionales et nationales, un défaut d’image, la confluence du Gier et du Rhône ainsi que les berges ne sont pas assez mises en valeurs), avec de fortes potentialités :

-        situation géographique exceptionnelle
-        bonne desserte en transports collectifs
-        être part d’une agglomération et d’une région dynamique
-        services publics et équipements de premier ordre pour une ville de cette importance, permettant de jouer le rôle de polarité
-        valeurs de vivre ensemble sont une marque identitaire mais aussi une démarche politique

Dans ce cadre, le Panel a proposé une démarche de l’avenir : CONFLUER 

En prenant appui sur l'acquis et en mesurant l’ampleur des problèmes et des défis, il conviendrait de passer à un plan d’avenir de nouvelle génération. Le marqueur de ce plan d’avenir pourrait être la notion de CONFLUENCE* :

Confluence territoriale pour tirer parti des atouts de la multiplicité de territoires où s’inscrit et se joue l’avenir de la polarité givordine, ce qui implique pour la ville d’élever sa capacité collective en ingénierie urbaine
Confluence temporelle entre une histoire puissante, et un avenir à nourrir
Confluence humaine en mobilisant les ressources internes de la ville et de
ses partenaires extérieurs avec une confluence de filières entre établissements de formation et les acteurs économiques, entrepreneurs et réseaux d’activité plus intégrés, l’éducation, la culture, le sport et la citoyenneté, l’environnement et l’urbain, la ville et ses quartiers, le développement du territoire et le caractère durable de ce développement,

L'accélérateur peut consister en la mise en œuvre systématique au quotidien de cette CONFLUENCE multifonctionnelle qui pourrait devenir une image de marque et un apport forts et attractifs pour l’ensemble de la métropole.

* La définition prise par le panel de CONFLUENCE = toutes dimensions pour faire converger, en fonction des prérogatives de chacun, l'élaboration et le partage d'un nouveau projet d'avenir.

L’esprit dans lequel mener ces transformations :

-        Redonner une capacité d'entrainement à Givors et à la polarité givordine.
-       Élargir les interactions institutionnelles et fonctionnelles. Levolontarisme de Givors doit trouver des relais dans les dispositifs du Grand Lyon, en choisissant l'échelle pertinente de territoire de l'agglomération au pole métropolitain, et en maitrisant les concurrences fonctionnelles entre les différents territoires (AOT, commercial, habitat, grands équipements,...)
-        Reconnaissance d'intérêts mutuels – Capacity to offer something for a mutual gain !
-     Hisser le territoire vers la qualité sans déshabiller de leurs fonctions les autres lieux; refaire le territoire dans une économie contrainte de moyens publics (partenariat, alliances)

La dynamique métropolitaine génère en effet sa propre logique d’investissements et de projets qui nécessite que Givors dispose d’une programmation solide et réaliste pour crédibiliser son projet et d'un portage public en continu pour affermir l’image nouvelle. L’entrée récente dans la dynamique intercommunale suppose de passer à une étape suivante dans le partenariat.

Il faut donc éviter que la dynamique métropolitaine passe au dessus des territoires grâce à une stratégie qui excède les scénarios du Scot. Sans capacité à tenir au moins trois échelles, il semble difficile de croire à une inflexion tendancielle :

Slide0020

-      L’échelle du Scot et de l’interScot pour la planification,
-     l’échelle de l’intercommunalité pour assurer les solidarités, intercommunautaires et la maitrise d’ouvrage globale du projet d'avenir,
-      l’échelle de la centralité givordine pour la mise en œuvre et la fabrication de la nouvelle identité collective autour du projet.

C’est donc faire à la fois que la métropole réussisse avec l'aide de la polarité givordine dans ses secteurs stratégiques prioritaires, et que l'échelle municipale bénéficie de l'aide de la métropole pour son renouvellement.

De la polarité à la centralité

Dans le contexte métropolitain et de son ouverture vers le Grand Sud, la « plaque givordine » doit donc occuper une fonction pivot complémentaire de la ville de Vienne, la vallée du Gier, avec des alliances à organiser, pour ne pas se retrouver dans une position étriquée dans le sud de l'agglomération, d'où l'importance d'une co-visibilité des projets de territoires avec les collectivités voisines.

Le projet global doit combiner un volet programmation forte et ambitieuse avec une dimension proximité, venir au niveau de la vie des gens - « ville pour tous » - gage d’adhésion et de « mieux vivre ensemble ». C'est à dire être précurseur, visant à corriger les dérives métropolitaines avec une vision différente de ce que peut être une ville intermédiaire « pour tous » inscrite dans une logique métropolitaine.

Le volontarisme de Givors se doit de trouver d'autres champs d'application tels que la mise en place des conditions pour que l'écosystème des savoirs fonctionne sur le territoire, c’est-à-dire engager un processus de développement par une stratégie sélective et foisonnante de projets d'avenir – une ville où il fait bon innover.

En conclusions, Givors requiert:

1. adoption d’une méthode / approche globale

concentration_gareInvestir une multitude de « scènes » et une diversité des scénarios spécifiques adaptés, par exemple, Givors carrefour d’itinéraires cyclables métropolitains et interrégionaux. Le SCOT et le PADD appellent à qualifier les paysages et à promouvoir les modes doux de déplacements.

2. articulation des composantes d’un dispositif inédit :"

•  la Via Rhôna (du Léman à la Méditerranée) dont le segment Lyon /Givors n’est pas réalisé à ce jour
•  la voie verte des confluences portée par le pôle métropolitain (de St Etienne à l’Isle d’Abeau)
•  un « musée » (MDFR), une antenne de l’Office du Tourisme du Grand Lyon, un appontement pour bateaux à passagers, une halte fluviale, un hôtel restaurant, un parc arboré, des sentiers balisés PNR Pilat

village_auto_givors3. Construire un système d’exploitation

Alliances avec différents acteurs (Gd Lyon, CNR, VNF, compagnie bateaux, clubs vélo, pôle métropolitain) pour un scenario portant sur des services à créer, la promotion, des évènements associés, des prestataires partenaires

Ex. l'arborescence du "Village automobile" ; les jeunes entreprennent à Givors…

Changer l'image de la ville – un récit et du style"

– les valeurs sociales locales sont les éléments de la construction de l’image (solidarité, partager une fierté, résistance)
– écrire une nouvelle page de l’histoire locale adossée aux héritages structurant du temps long (se reconnaître dans un « roman » social
– pas le goût (la mode, évanescente) mais le style (une façon d’être au monde et d’agir en permanence mais en évolution/adaptation)
– par ex : compléter la posture de compassion sociale par une culture d’initiative individuelle et collective
– par ex : créer des objets porteurs de valeurs nouvelles

Nous vous invitons à regarder la présentation faite lors de la restitution des travaux du Panel, le 26 janvier 2013 à Givors.

Un rapport écrit sera disponible à la fin du mois de mars 2013.

avenir_a_nous



Association Internationale de Développement Urbain

Une association internationale de membres qui partagent connaissances, expériences et savoir-faire pour un développement urbain intégré.  // EN SAVOIR PLUS