Gauthier Biaou


Cotonou
, Benin

Monsieur Gauthier BIAOU est agroéconomiste, titulaire du diplôme de Docteur d’État en économie rurale. Depuis plus de 25 ans, il est professeur à la Faculté des Sciences Agronomiques, à la faculté des Sciences Économiques et de Gestion, à la Faculté des Lettre, Arts et Sciences Humaines et au Centre Inter-facultaire de Formation et de Recherche en Environnement pour le développement durable  de l’Université d’Abomey-Calavi au Bénin. Depuis plus de huit ans, il est professeur invité à l’université de Parakou au Bénin et à l’Université de Lomé au Togo. Il dispense les cours de macroéconomie, d’économétrie, d’économie rurale, d’analyse stratégique de l’Environnement et de politique et législation foncières.
Il appuie diverses institutions nationales et internationales dans la formulation et l’évaluation des politiques et programmes/projets de développement, et dans l’élaboration des lois, notamment sur le foncier et l’aménagement du territoire.

En 1997, il a été nommé par le Chef de l’Etat à la tête du Centre Béninois pour le développement Durable qu’il a dirigé pendant 10 ans, cumulativement avec l’enseignement à l’université. Ce centre a été la première institution créée pour donner un contenu au concept du développement durable au Bénin dans le cadre d’une coopération quadripartite « Pays-Bas, Bénin, Buthan et Costa Rica », à travers les programmes de développement durable, l’appui à l’organisation et la formation des organisations de la société civile et l’appui à la recherche universitaire et à la formation des étudiants en matière d’environnement et de développement durable. 

Mohammed Diop,

Dakar, Sénégal

De formation géographe-urbaniste, Mohammed Diop représente depuis 2004, les bureaux d’études suisses Urbaplan et Transitec pour le Sénégal et la sous-région. M. Diop a acquis une expérience et une ouverture au cours de la participation à différentes études urbaines d’envergure, visant la recherche de solutions appropriées aux enjeux spécifiques des agglomérations sénégalaises. En pratique, ses compétences se rapportent aux différentes échelles de la planification et de la gestion urbaine (planification stratégique, urbanisme réglementaire, urbanisme opérationnel et cartographie), mais aussi sur les démarches participatives, l’intermédiation sociale et les enquêtes socioéconomiques. Plus spécifiquement, ses compétences sont relative à une meilleure émergence des collectivités locales, une orientation de la croissance des villes par des aménagements urbains correctement localisés, par une politique en matière de transport collectif adéquate, par une restructuration des quartiers irréguliers efficace, par une sécurisation foncière équitable et par l’élaboration de Plans d’Action de Réinstallation (PAR) transparents.

Parallèlement, M. Diop a développé des compétences pointues en matière de Système d’Information Géographique (SIG) et d’infographie, outils indispensables pour des analyse et illustration efficaces des phénomènes urbains. En pratique, ses compétences se rapportent à la confection de planches cartographiques avec l’utilisation de différentes sources (Google Earth) et de différents logiciels de DAO, CAO, CAD, SIG, ...

David Houssou,

Cotonou, Bénin

David Houssou capitalise plus de vingt cinq années d’expériences dans des domaines divers, travaillant à des niveaux très élevés aussi bien avec les institutions gouvernementales et les collectivités locales qu’avec des organisations et agences internationales et de coopération bilatérale et multilatérale et les ONG. Précédemment Conseiller Régional de Cities Alliance pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre Francophone (élaboration de plusieurs documents de Stratégie de Développement Urbain), Représentant d’ONU-HABITAT au Bénin et Expert du PNUD/Bénin pour le Développement des Villes et l’Amélioration des Bidonvilles, il est actuellement Coordonnateur National du Programme Pays du Bénin pour Habitat et du Projet d’Appui au Développement du secteur Urbain et de l’Habitat au Bénin. Il a occupé de nombreux postes de responsabilité dans l’administration publique comme chef de projet de réhabilitation et restructuration urbaines ; assistant au Cabinet du Président de la République ; conseiller technique à l’Habitat du Ministre de l’Habitat; coordonnateur de projets ; directeur national de l’Habitat, etc.).

David a représenté le Bénin en qualité de chef de délégation et/ou d’expert) à de nombreuses rencontres sous-régionales, régionales et/ou internationales ainsi qu’à des séminaires et ateliers sur l’habitat et les stratégies de développement urbain durable. Consultant indépendant agréé auprès de nombreuses structures, institutions et agences nationales et internationales opérant dans la sous-région, David Houssou a réalisé et/ou contribué à la réalisation de nombreuses missions en qualité de chef de mission, de consultant associé, de membre de panels, etc.….

Ingénieur Génie Civil, David Houssou est titulaire d’un DESS en management de l’environnement urbain, et d’un MBA en Administration et Gestion des Entreprises et Organisations. 

Seidou Mako Imorou,

Cotounou, Benin

De nationalité béninoise, né en 1958, Mr IMOROU MAKO  est Architecte de formation. Il a suivi plusieurs autres formations notamment en gestion urbaine en France ; il prépare actuellement un master en gestion des projets et programmes publics délivré par l’Université de Laval et IDEA International au Canada. Depuis décembre 2010 il est Directeur Général de la Société d’Etude Régionale, d’Habitat et d’Aménagement Urbain (SERHAU SA) à l’issue d’un texte lancé par le Conseil d’Administration de ladite Société. (SERHAU SA est une Société Anonyme spécialisée dans le domaine du développement Urbain et de l’établissement des plans régionaux et urbains ; à ce titre elle a eu en charge l’élaboration de la Stratégie de Développement Urbain (CDS) du Grand Cotonou, espace géographique dans lequel se trouve la commune de Sèmè Podji). Il a fait l’essentiel de sa carrière au Ministère de l’Environnement, de l’Habitat et de l’Urbanisme  où il a occupé d’importantes fonctions telles que Directeur de Cabinet du Ministère (1998-2000), Directeur du Programme Spécial de Réhabilitation de la Ville de Porto-Novo (2000-2003); Directeur de la Mission d’Aménagement et d’Équipement des Terrains Urbains (2003-2004) ; Directeur Général de l’Urbanisme et de la Reforme Foncière (2004-2010).
La diversité et l’importance des fonctions lui ont permis  d’accumuler une forte somme   d’expériences et d’acquérir des compétences dans plusieurs domaines à savoir:
- la gestion, la conduite et la coordination des grands projets d’Etat,
- la conception et le montage des projets urbains,
- la négociation des financements avec divers partenaires, 
- la mise en œuvre directe des projets et  en Maitrise d’Ouvrage Déléguée,
- une bonne connaissance des réalités nationales et internationales.
- l’appui conseil aux communes etc.

Mr IMOROU,  en sa qualité de président de la Cellule technique du CDS du Grand Cotonou, a participé à un panel de haut niveau lors du 4ème sommet d’Africités de Marrakech au Maroc en décembre 2009. Il  encadre beaucoup d’étudiants en maîtrise de  géographie et élèves ingénieurs  et architectes. Il a participé en qualité d’expert à la validation du Programme Indicatif Régional du Développement Urbain (PIRDU) initié par l’UEMOA. IL participe activement, en qualité de personne ressource, à l’élaboration de l’Agenda Spatial National du Bénin piloté par la Délégation à l’Aménagement du Territoire. Mr IMOROU est expert Architecte agréé près la cour d’appel de Cotonou au Bénin.

François Noisette,

Bordeaux, France

François Noisette a plus de vingt ans d'expérience dans le développement urbain et la gestion urbaine en France et dans les pays en développement. Actuellement directeur général adjoint à la Communauté Urbaine de Bordeaux (730 000 habitants), il est en charge du développement durable et de la stratégie métropolitaine. Il a rejoint la Communauté Urbaine au printemps 2009 afin de créer la Mission 2025, une nouvelle équipe en charge de la préparation du projet métropolitain et de développer les partenariats autour d'un projet d'intérêt national (arrivée d'une ligne à grande vitesse, rénovation du campus universitaire, nouveau stade…).
Après avoir achevé le projet métropolitain grâce à un processus participatif large et innovant, il lance des exercices plus ciblés sur la mobilité, le climat ou le tourisme ... En outre, il prend en charge les départements du Développement économique et Technologies de l'information et de la Communication en février 2011.
Avant de rejoindre la Communauté Urbaine de Bordeaux, M. Noisette a occupé plusieurs postes sur le terrain, comme conseiller technique du Directeur de l'Urbanisme au Cameroun (1988-1989), Directeur Général Adjoint de la Ville Nouvelle de Sénart - France (1990-1993), Directeur du Département du Schéma directeur de la région parisienne - France (2000-2004) et Directeur régional de l'Environnement en Auvergne - DREAL- (2006 - 2009). Il a également été conseiller technique du Ministre français de la Santé, des Affaires Sociales et du Renouvellement urbain (1994-1995). En 1995-2000, il rejoint le Ministère des Affaires étrangères - Département de la coopération internationale - en tant que conseiller en urbanisme et infrastructures, avant de monter une équipe dédiée à améliorer la coordination technique avec les donateurs bilatéraux et multilatéraux, sous l'autorité directe du Directeur Général. Spécialiste senior de la gestion urbaine à la Banque mondiale, pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord (2004 - 2006), il a été impliqué ou a piloté des projets de développement local, notamment en Algérie et en Égypte.

Par ailleurs, M. Noisette a présidé l'Association française "Développement urbain et de la coopération" (1996-2003), et a été rédacteur en chef du bulletin français "Villes en développement" (1991-1993). Il a également été élu conseiller municipal de la ville d'Asnières - 76 000 habitants (2001-2004).

Formation: Ingénieur de l'École Polytechnique, France (Général Ingénierie et Économie) et Ingénieur de l'École Nationale des Ponts et Chaussées, Paris, France (génie civil).

Christophe Okou,

Cotounou, Benin

Christophe Okou est Professeur de Géographie de l’Aménagement et de Développement Régional à l’Université d’Abomey-Calavi depuis 30 ans et dans d’autres Universités en France (ULP/Strasbourg) et au Canada (ULQ). Depuis 10 ans, il est Directeur Général  de l’Autorité de Développement du Périmètre Aéroportuaire de Glo-Djigbé (ADPG), chargé de la promotion économique d’un site de 30 km2 à 35 km au nord-ouest de Cotonou. Il est membre du Conseil National d’Aménagement du Territoire du Bénin et du Conseil d’Administration de la Délégation à l’Aménagement du Territoire du Bénin depuis 7 ans. Il a conduit plusieurs missions d’études et de recherche liées à l’environnement, la gestion du patrimoine foncier et de l’urbanisation.

Il est par ailleurs auteur de plusieurs publications parmi lesquelles on peut citer :

  • La gestion du patrimoine foncier, Actes du colloque sur la gestion du bien public et l’avenir du Bénin
  • L’urbanisation face aux systèmes naturels: le cas de Cotonou in les Cahiers d’Outre-Mer n° 168; Bordeaux; 
  • Formation de l’espace urbain et intervention de l’État : Le paradoxe béninois, CEGET/CNRS; Bordeaux  
Problèmes d’approvisionnement de Cotonou et de Porto-Novo en produits maraîchers et mauvaise gestion de l’espace agricole périphérique, in Recherches Géographiques à Strasbourg (RGS) n° 18; LA/CNRS, France 

Martial Passi

Givors, France

Martial Passi est maire de Givors, commune de vieille industrie au sud de Lyon. Martial Passi a commencé sa carrière professionnelle dans les télécommunications avant d'exercer de nombreux mandats syndicaux. Il est élu pour la première fois au conseil municipal de Givors en 1989 dont il devient, en 1991, 1er adjoint puis en 1993 maire sans interruption. En mars 1998, les élections cantonales le portent au Conseil général du Rhône. Sur son impulsion la ville de Givors rejoint en 2005 la Communauté urbaine de Lyon. En 2008, il devient Président de la Fédération nationale des entreprises publiques locales, ancienne fédération des SEM. En 2011 il est nommé président d'honneur de la Fédération nationale des entreprises publiques locales, membre du comité directeur de l'Association des Maires de France où il s'occupe du développement économique et du commerce. En 2012, il est élu conseiller communautaire, représentant du Grand Lyon au nouveau pôle métropolitain constitué du Grand Lyon, de Saint-Étienne Métropole, du Pays viennois et du Nord Isère. Comme édile Martial a conduit le redressement financier de la commune, la transformation du centre urbain; il conduit la transition de la désindustrialisation vers une économie plus orientée vers les services et la culture; enfin Martial Passi travaille au repositionnement de la ville dans le territoire métropolitain où son attractivité s’affirme tout en gardant sa dimension humaine, ses valeurs de solidarité et sa liberté d’action.

Prosper Sédégnan Kedagni

Ouagadougou, Burkina Fasso

Diplômé en DESS en planification économique et Développement, et d’un diplôme Supérieur en Aménagement du Territoire, Prosper Sédégnan KEDAGNI a débuté sa carrière au Ministère de la Planification du développement et de l’aménagement du territoire du Togo. Dans l’administration de son pays, il a occupé successivement les postes de Chef de la division de la programmation des projets et programmes de développement de 1980 à 1989; Directeur Régional de la planification régionale et de l’aménagement du territoire de la région de la Kara, puis de la région Centrale et enfin de la région des Plateaux (1989-1996) ; Directeur Général de la Planification Régionale et de l’Aménagement du Territoire (1996-2000).
Pendant une vingtaine d’années (1989-1999), KEDAGNI a animé les politiques nationales et régionales de son pays. A cet effet, il convient de mentionner particulièrement que l’intéressé s’est illustré dans l’élaboration des Programmes Régionaux d’Investissements Publics (PRIP), l’équivalent de « plans locaux de développement » des grandes agglomérations (chefs lieux) des 12 préfectures et des 65 cantons des régions dans lesquelles il a exercé.
Il a, pendant la même période, créé, structuré et animé les comités régionaux et préfectoraux de planification et de développement qui devraient rythmer la vie des différents niveaux territoriaux concernés. Prosper KEDAGNI a aussi pris une part active aux conférences et débats comme orateur dans les écoles et ateliers de formation en qualité de spécialiste d’élaboration, de planification, de gestion et suivi/évaluation des projets et programmes de développement.
Recruté en 2001 par l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) comme Directeur de l’aménagement du territoire communautaire, KEDAGNI aura su mettre à profit un noyau de personnes ressources régionales et internationales, noyau mis en place grâce à ses relations personnelles. Cet outil lui aura permis d’élaborer et de faire adopter en 2004 par les Chefs d’États et de Gouvernement la Politique d’Aménagement du Territoire Communautaire de l’UEMOA dont il assure actuellement la mise en œuvre. Dans ce cadre, il a entre autres, assuré la coordination de l’élaboration du Programme Indicatif Régional de Développement Urbain (PIRDU). Ce programme qui concerne principalement les villes capitales et les grandes agglomérations notamment les villes secondaires relais et transfrontalières constitue pour l’UEMOA, un des chantiers prioritaires mis en œuvre, en collaboration avec ses États membres et surtout les collectivités locales.

Prosper KEDAGNI a été au centre du processus engagé par l’UEMOA ayant conduit en avril 2012, à la création et à l’installation officielle d’un nouvel organe de l’UEMOA dénommé le Conseil des Collectivités Territoriales (CCT) dont l’objectif principal est de mieux associer les collectivités locales au processus d’intégration en Afrique de l’Ouest.

Michel Sudarskis, INTA

Paris, France

Michel Sudarskis a commencé sa carrière dans les services extérieurs du ministère des Finances, en charge de la politique régionale de la région parisienne. Puis il a rejoint à Milan l'Institut international de gestion de la technologie comme responsable de la politique de transferts technologiques pour le développement urbain. Pendant plus de dix ans Michel Sudarskis a animé les programmes civils de coopération scientifique, environnementale et sur les enjeux de la société moderne de l'OTAN à Bruxelles. Comme secrétaire général de l'association internationale du développement urbain – INTA - à La Haye, il anime le programme d'échange et de transfert de savoir-faire dans la plupart des domaines du développement urbain : villes nouvelles, régénération urbaine, mobilité, stratégies métropolitaines, clusters, créativité et innovation pour la ville, logement et service urbains, urbanisme durable, financement du développement urbain, rénovation des centres historiques, tourisme et loisirs comme leviers de développement et de l'intégration urbaine, etc. Michel Sudarskis est docteur en sciences politiques, Dess d'économie et a reçu de nombreux prix universitaires en statistiques et en économie.

Lola Davidson, INTA

Paris, France

Lola Davidson est coordinatrice des Programmes au sein du Secrétariat International de l’INTA. Diplômée d'urbanisme et d'aménagement, Lola a également une maîtrise en géographie humaine et une maîtrise en Mathématiques appliquées et sciences sociales. Lola Davidson a travaillé en cabinet d'architecte sur les centralités métropolitaines, sur la politique foncière, le logement spontané et les espaces publics dans les quartiers précaires. Elle a piloté une étude comparative – France, Pays-Bas et Roumanie - sur le renouvellement urbain, la mixité sociale et le développement durable, et a été chef de projet sur les transports en mode doux dans la ville de Nanterre.

Retour à la page précédente



Association Internationale de Développement Urbain

Une association internationale de membres qui partagent connaissances, expériences et savoir-faire pour un développement urbain intégré.  // EN SAVOIR PLUS