IST conf MichelSudarskisLa métropolisation nouvel enjeu politique

 

Le département de génie civil de l'Institut des Sciences et Technologies (IST) de l'Université de Lisbonne a ouvert un cycle de rencontres sur technologies et ville pour à la fois lancer des passerelles entre théorie et pratiques, entre ingénierie et dimensions sociales de la ville. L'INTA était invitée à prendre la parole devant les étudiants et les enseignants chercheurs sur la métropolisation des territoires.

Michel Sudarskis a évoqué quelques éléments au cœur de ce processus :

La métropolisation n'est pas un simple concept économique, c'est avant tout un projet et instrument politique, un mécanisme de solidarité territoriale, un espace d'innovation sociale, politique et culturelle, un outil de redistribution de la croissance pour réduire les inégalités sociales et spatiales. Dès lors le processus de métropolisation ne peut s'appréhender que de façon "systémique", c'est à dire globale, associant de nombreux facteurs : l'investissement, les connections, l'intérêt général, l'attractivité, l'innovation… La volonté de créer un système métropolitain étant en soi une innovation.

Les stratégies métropolitaines prennent appui sur le triple rôle de la métropole : espace politique avec l'élection directe de conseillers métropolitains ; espace social par l'exigence de proximité et de cohésion ; espace d'opportunités économiques pour un territoire qui dépasse les limites de la métropole. La faiblesse de l'un de ces trois pôles peut fragiliser la construction de la métropole.

Grande ou petite, la taille de la métropole n'est pas un facteur déterminant ; ce qui compte c'est la position de la métropole dans un réseau régional de villes moyennes et petites, et la place de la métropole dans le réseau national des autres métropoles. Ce serait une erreur de voir la métropole comme un pôle unique absorbant les forces vices des territoires voisins ; c'est de la complémentarité des territoires que la métropole tire son attractivité. Poussant le raisonnement plus loin on peut souhaiter une métropole sans limites, ou sans centralité unique, dans laquelle personne n'est "au bout du bout". C'est un peu l'exemple que donne Rennes, métropole archipel, ou Bogota et sa région urbaine de Cundinamarca

L'identité métropolitaine reste la partie la plus difficile à construire. L'objectif est que les habitants de la métropole partagent la même identité territoriale, s'approprient et participent au processus de création d'une échelle territoriale neuve, sans pour autant abolir la proximité de la commune. Un récit métropolitain est un outil qui donne à voir une image du futur mais qui doit la dépasser pour en faire un engagement dans un destin commun. L'identité territoriale repose sur un ensemble d'expériences, d'affinités et de trajectoires personnelles ou institutionnelles avec pour conséquence que le récit métropolitain a plus de chances d'être un récit à plusieurs voix ouvrant sur une pluralité d'identités.

Retour à la page précédente

Découvrez nos membres!

postcard homeimage-2

 Activités en cours


Notre calendrier

 
logo logo
 


Association Internationale de Développement Urbain

Une association internationale de membres qui partagent connaissances, expériences et savoir-faire pour un développement urbain intégré.  // EN SAVOIR PLUS