Cette Communauté de Compétences est dédiée à la transition technologique. Elle fusionne avec l'ancienne Communauté Services. Ses axes principaux sont l'innovation dans les services urbains, la nouvelle économie urbaine, ainsi que les territoires connectés. 
Elle se fonde sur le "soft power", l'évolution des services comme le commerce, la santé et le tourisme, et l'innovation dans les bâtiments et la construction. 

vancouver-beachesDe nouveaux défis apparaissent dans le développement urbain et territorial : l'évolution des valeurs individuelles et collectives, des modes de vie, la sécurité, l'économie verte, les risques technologiques, la concurrence économique, ségrégation et intégration, mobilité, l’entrée de nouveaux acteurs dans le développement urbain, la croissance urbaine et la perte de population de certaines villes, le besoin de nouvelles modalités de gouvernance avec une participation accrue des habitants.

La ville a un rôle majeur à jouer face à la transition technologique. La ville en est le théâtre, elle doit en être un des acteurs ; non seulement dans sa mise à niveau technique et organisationnelle, mais, là aussi, dans un rôle contra cyclique des processus de « destruction créatrice ». Elle est le lieu privilégié de la mise en œuvre de nouvelles technologies, et doit s’y adapter pour en tirer les bénéfices.

L’introduction des nouvelles technologies dans la ville est source d’innovations multiples à condition d’articuler des projets à forte intensité technologique à des solutions faiblement technologiques, mais à fortes composantes sociales et sociétales. La mise en œuvre d’opérations d’urbanisme qui redéfinissent les liens entre logements, espaces publics, circulation et respect de l’environnement sont l’occasion d’innovations majeures à fort engagement citoyen.

La ville hyper-mobile, hyper-connectée et hyper-augmentée n’est pas pour autant plus lisible ni plus perméable. La technologie urbaine induit un changement de mode de fonctionnement, voire de conception, des équipements urbains – notamment les équipements à vocations sportive, récréative et culturelle – impliquant une interaction plus étroite, non cloisonnée, avec l’espace public.
Or, cette invention de la ville technologique est en évolution, et nécessite une réflexion poussée pour être véritablement utile et bien gérée.

Ce nouvel horizon n’est possible qu’au travers de réflexions sur la place de la technologie dans la ville. La Communauté de Compétences Technologie mise en place par l’INTA vise à les centraliser. 

L’INTA a identifié plusieurs axes majeurs de réflexion sur la technologie urbaine :

Tourisme : en tant que fournisseur majeur de services, et comme un levier économique pour le développement économique, le secteur se développe rapidement sous l'effet de la technologie de l'information, des nouveaux modes de déplacement, de nouvelles exigences en matière de loisirs ...

Santé : le vieillissement de la population dans de nombreux pays industrialisés pose la question du lien entre territoire, accessibilité, handicap, et l’innovation dans les soins médicaux et para-médicaux.

Commerce : la technologie a un impact fort sur le commerce. La numérisation du commerce particulièrement provoque une augmentation des achats dématérialisés, aux dépends des centres commerciaux physiques. Cela requalifie la place des commerces dans l’urbain. 

Les services urbains : les déchets, la gestion de l'eau et de l'énergie sont des services de base qui, avec l'innovation dans les réseaux de production locale, sont sujets à de nouveaux procédés dans les pays développés et en développement. De nouveaux marchés s'ouvrent et de nouveaux acteurs font leur apparition.

Smart Cities : ville connectée, ville numérique, ou ville intelligente (smart city)... L’objectif partagé des collectivités locales et des opérateurs de services urbains est de mettre le numérique au service de la production d’espaces à vivre plus fonctionnels, inclusifs, résilients et durables.

Lieux de production : la numérisation de l'économie et l'organisation sociale ainsi que le délitement du salariat sont deux phénomènes qui affectent l'économie "post-industrielle". La ville doit jouer un rôle face à ces deux tendances affectant notre mode de production actuel.

Techno2



bannerTechno